Une Pause Sacrée qui s’achève

Résumé de l'article:

Cliché énergétique du 26 janvier 2018 par Bertrand Duhaime.

Article:

En ce moment, vous qui recourez au calendrier grégorien, vous pouvez vous croire dans les énergies d’une année nouvelle, ce qui n’est pourtant pas le cas puisque, dans l’Ordre cosmique, cela ne se produira, pour les Terriens, que le 16 février. Ainsi, en 2018, février comportera un point d’étrangeté du fait qu’il ne comptera aucune Pleine Lune : la dernière se sera produite le 31 janvier alors que la prochaine suivra, le premier mars.

Pour le moment, vous vous situez presque à la sortie d’un couloir qui vous portait d’une Pleine Lune à une autre, dans un même mois, donc qui vous portait d’une Pleine Lune à une Lune bleue. Par cette anomalie, vous devriez comprendre que le mois de janvier a représenté, pour la planète et ses habitants, une expérience assez singulière : celle d’une longue Pause sacrée où tout semblait ralentir dans le plan physique tandis que, dans les profondeurs, tout s’animait à l’extrême.

Pour la plupart, dans l’ordre concret, au moment où les énergies semblaient ne jamais cesser de gagner en intensité, tout a soudain semblé ralentir. Ainsi, vous vous êtes retrouvé immobilisé, soit par des ratés de synchronicités, par la perte temporaire ou permanente d’un emploi, par l’avènement d’un drame d’importance ou d’un échec retentissant ou par l’affliction d’un mal sérieux ou d’une maladie grave.

Vous avez eu l’impression de ne pouvoir que difficilement vous tirer d’une impasse, si vous continuiez de croire pouvoir vous en tirer. Impuissant, repris par un sentiment de séparation ou d’abandon, ce qui a pu réveiller une vieille mentalité de victime et se compliquer de doutes et de peurs, vous avez cru avoir complètement perdu le contrôle de votre destin.

Et vous n’auriez pas tort d’y croire. Vous savez, en raison d’une polarisation toujours plus grande, l’humanité s’est divisée en deux clans qui continuent de s’écarter. Sans penser à porter de jugement de valeur, il faut admettre que, d’un côté, il y a la masse conditionnée, hypnotisée, celle qui n’a pas encore accepté le Règne de la Lumière, alors que, de l’autre, il y a la portion que la Lumière a touchée, parce qu’elle l’a cherchée ou qu’elle s’est ouverte à elle.

Message complet via le lien.

Lien internet associé:

http://larchedegloire.com/une-pause-sacree-qui-sacheve/

Vidéo associée:

Commentaires:

Auteur

Adresse email:

Téléphone: